Elections 2018: Les forces de sécurité congolaises invitées au respect des droits de l’Homme

Mis en ligne Vendredi 7 décembre 2018 - 16:31
La Haut-commissaire du BCNUDH,Michelle BACHELET

Michelle BACHELET, la Haut-Commissaire des Nations-Unies aux Droits de l’Homme a invité, mercredi 05 décembre 2018, les forces de sécurité de la République démocratique du Congo, (RDC), à respecter les Droits humains durant la période des élections.

Cette invitation a été lancée lors d’un point de presse au Palais des Nations, à Genève (Suisse).

Selon elle, d’habitude, avant les élections et pendant les élections, l’on constate une multiplication des violations de droits de l’homme. C’est pour cela qu’elle a encouragé les autorités congolaises à mettre en œuvre l’accord politique du 31 décembre.

« J’appelle les autorités congolaises à libérer les prisonniers politiques, à faire la reddition de comptes en cas de violation de droits humains, à interdiction le recours à la force meurtrière par la police ou les forces de sécurité lors des manifestations », a demandé Michelle BACHELET.

Rappelons qu’au mois d’octobre dernier, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme, (BCNUDH) avait indiqué que les agents de l’Etat dont les FARDC étaient le plus impliquées dans 619 violations de Droits de l’homme documentées.