Gécamines: Les syndicats se désengagent du document anonyme contre la gestion de la firme

Mis en ligne Mardi 19 février 2019 - 17:10
L'intersyndicale de la Gécamines

L’intersyndicale de la Générale des carrières et des mines « Gécamines» a tenu un point de presse ce mardi 19 février 2019, pour exprimer son étonnement causé par l’acharnement intentionnel sur cette entreprise.

« Nous, salariés de la Gécamines sommes étonnés de constater cet acharnement intentionnel sur la Gécamines où règne la paix sociale depuis bien de 3 ans autour d’un tract malhonnêtement et prétendument imputés aux agents Gécamines », a fait savoir l’Intersyndicale de la Gécamines.  

Dans un mémorandum adressé au nouveau Chef de l'État, les agents de la Gécamines accusent M. YUMA de la "gestion calamiteuse". Selon eux, ce dernier dilapide l'argent de l'entreprise dans la rémunération des membres du conseil d'administration.

Pour l'intersyndicale de la Gécamines, ces déclarations sont mensongères. Elles ont été formulées dans le seul but de nuir au Président du conseil d'administration, Albert YUMA, qui est cité comme le prochain Premier Ministre.

Les syndicats ont fait savoir que la Gécamines d'aujourd'hui est mieux que celle de 2010. "Quand nous avons pris les commandes, Nous avons hérité d'une situation catastrophique. Des usines et ateliers datant des années 50, 45 mois d'arriérés de salaires..."

Mais malgré tout, nous sommes entrain d'accomplir notre mission confiée par le Chef de l'Etat sorti, Joseph KABILA. Celle de la redresser et de faire d'elle un fleuron congolais. "La Gécamines est la seule société de l'Etat à avoir mis en place un plan social de départ à la retraite. Nous avons payé les arriérés de salaire. Nous payons progressivement les décomptes finaux aux veuves et orphelins" expliquent ces syndicats.

Le Président de l’intersyndicale de la Gécamines, Mechack KASONGO a indiqué que le document qui circule sans signature ne peut pas engager les travailleurs de la Gécamines. Et il a signalé qu'ils sont les représentants des travailleurs reconnus officiellement par la loi.

Par ailleurs, il appel à une conjugaison d’efforts pour le redressement du fleuron de l'industrie nationale. « Nous pensons qu’à dater de ce jour, nous devons conjuguer nos efforts pour la relance de la Gécamines au lieu de tourner les regards vers les ennemis de la Gécamines et de la RDC », a-t-il demandé.

La Générale des carrières et des mines « Gécamines », qui exploite le cuivre et le cobalt dans la province de l'ex-Katanga est dirigée depuis 2010 par l'homme d'affaires Albert YUMA, qui également Président du syndicat patronal Fédération des entreprises du Congo (FEC).