Rencontre à Bruxelles : Je crains que ces préalables bloquent le processus électoral, Noël Tshiani

Mis en ligne Jeudi 13 septembre 2018 - 12:16
Noel Tshiani

Le candidat à la présidentielle, Noël Tshiani s’est exprimé lors d’une intervention à la radio Top Congo, sur les préalables posés par les opposants réunis à Bruxelles le mercredi 12 septembre.

Au cours de son adresse, Noël Tshiani a d’abord donné la raison de son absence à ladite rencontre. Mais, il a affirmé qu’il ne désapprouvait pas la démarche. « Je n’étais pas au courant de cette réunion. Donc, je ne me présente pas devant les portes de gens pour m’introduire dans leur réunion, si je ne suis pas invité. Quand il y a des congolais qui se réunissent quelque part pour discuter sur la situation du pays, il n’est pas nécessaire que nous soyons là. S’ils ont besoin de décider sur les choses importantes du pays, tant mieux! Ça contribue à faire avancer le dossier Congo dans les différents milieux à la recherche des solutions », a déclaré ce candidat à la présidentielle.

Quant aux préalables posés à la fin de ces travaux, Noël Tshiani craint qu’ils puissent constituer un blocage au processus électoral, donc au report des élections prévues le 23 décembre prochain.

Par contre, il propose une rencontre  entre Leaders de l’Opposition, de la Majorité, de la Société Civile et de la CENI ; autour des questions qui divisent. Notamment la machine à voter et le nettoyage du fichier électoral.

« J’ai lu très brièvement ce communiqué. Je trouve que ce sont des choses que l’on connait déjà. La seule exception que je prendrai est que ces préalables ne ressemblent qu’au blocage total du processus électoral, à éviter à aller aux élections. Si cela donc est l’intention,  ce serait malheureux. Je suggère des échanges techniques sur des questions qui fâchent pour parvenir à un consensus afin d‘aller de l’avant.», conclut-il.