Contentieux électoral: 23 élus de LAMUKA laissent leurs sièges à ceux du FCC

Mis en ligne Mardi 11 juin 2019 - 17:52
Les juges de la Cour Constitutionnelle

Vingt-trois Députés nationaux de la coalition LAMUKA ont été invalidés au profit des élus du peuple du Front Commun pour le Congo, à l’issu du verdict rendu par la Cour Constitutionnelle.

Ce verdict a été rendu après l’examen d’un contentieux portant sur les élections législatives nationales et sénatoriales qui ont eu lieu à la fin de l’année 2018.

Cette décision a plus touchée les partis de la plateforme LAMUKA. Le Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de l’ancien vice-président Jean-Pierre BEMBA a perdu 8 sièges à la première chambre du Parlement congolais. Ensemble pour le changement de Moïse KATUMBI a perdu deux Sénateurs. Et certain invalidés sont de la société civile congolaise.

Le Président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice, (ACAJ), Georges KAPIAMBA a  dans un tweet, qualifié la décision de Haute Cour d’inacceptable.

Le MLC quant à lui, projette de descendre dans la rue, ce samedi 15U juin pour manifester son mécontentement.

Notons qu’Ensemble pour le Changement a perdu 2 sénateurs, MLC 8 Députés nationaux, MCR 7 Députés nationaux, l’AMK 4 et la Dynamique 2. Parmi les invalidés figurent: Jean Goubald KALALA, Daniel SAFU, Néron MBUNGU,...