Formation du Gouvernement: L’ECC appelle Félix TSHISEKEDI à tenir compte de la moralité, de l’éthique et de l’équilibre

Mis en ligne Mardi 11 juin 2019 - 15:06
Le Président Félix Tshisekedi et les membres de l'ECC

L’Eglise protestante du Congo, (ECC), a demandé au Président de la République, Félix TSHISEKEDI de tenir compte des critères de la moralité, de l'éthique et ceux de l'équilibre dans la formation du nouveau Gouvernement.

Cette demande a été faite lors d’un échange, lundi 10 juin 2019, entre le Chef de l’Etat congolais et le Président de l’Eglise du Christ au Congo, (ECC), André BOKUNDOA à la cité de l’Union Africaine, à Kinshasa. 

La Présidence de la République a indiqué que André BOKUNDOA a félicité, durant cette rencontre, le Président de la République pour sa victoire à la présidentielle du 30 décembre 2018. Et lui a fait plusieurs recommandations et il lui a aussi promis d’œuvrer pour la réconciliation nationale.

André BOKUNDOA-BO-LIKABE a demandé au Chef de l’Etat de mettre un accent particulier sur le social des congolais. « La misère est grande en RD », a-t-déclaré.

Il a rassuré le Président Félix TSHISEKEDI que l’Eglise protestante compte poursuivre son ultime engagement celui de la réconciliation nationale.

Pour sa part, le 5ème Président congolais s’est réjoui de cette initiative et a promis de l’accompagner.

Les élections locales ont été également évoquées pendant cette rencontre. Les deux interlocuteurs ont mis un accent sur l'importance de poursuivre ces élections locales bien que le financement de ce scrutin pose problème.

En outre, Félix TSHISEKEDI et André BOKUNDOA-BO-LIKABE ont également parlé du remplacement de l'actuel Bureau de la Centrale Electorale dont le mandat prend fin ce mois de juin. Car, la présidence de la Commission Nationale Electorale Indépendante, (CENI), est assurée par les confessions religieuses. A ce sujet, le porte-parole de l’ECC a indiqué qu’un travail de fond a été convenu entre les deux parties. Mais, il n’en a pas fourni plus de détails.

A son tour, le Président de la RDC a recommandé à l’ECC de continuer à travailler dans son rôle stratégique pour la vie de la Nation.

Rappelons que l’ECC a, quelques semaines après la passation pacifique et civilisée du pouvoir entre Joseph KABILA et Félix TSHISEKEDI, entamé des pourparlers avec les partis prenantes au processus électoral pour des concertations nationales au regard du climat postélectoral. Dans cette même optique, elle avait échangé avec le candidat malheureux, Martin FAYULU, le 27 février dernier.

Rappelons que l’ECC accompagne le Président de la République dans la lutte contre les antivaleurs en RDC.