L’église catholique interpelle les prêtres sur la neutralité pendant la période électorale

Mis en ligne Vendredi 7 décembre 2018 - 12:41
CENCO

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), a formellement interdit aux prêtres et autres agents pastoraux de se mêler des querelles politiciennes pendant cette période électorale. Pour justifier cette directive, l’abbé Donatien Nshole, Secrétaire Général de la CENCO explique que « la période de la campagne électorale, c’est une période de compétition entre acteurs politiques et l’Église devrait maintenir sa neutralité, demeurer au milieu du village. Voilà pourquoi les pères évêques ont pris quelques dispositions comme des gardes fous pour que les prêtres ne puissent pas tomber dans l’un ou l’autre piège des acteurs politiques ».

Conformément à cette directive, les prêtres ne peuvent pas donner la parole aux politiciens pendant les messes, ne peuvent pas faire la propagande électorale d’un candidat et ne peuvent pas mettre les locaux de l’Église à la disposition des politiciens pour la campagne électorale. Aussi, la participation aux activités des partis politiques ou des associations à caractère politique et proscrit pour tout prêtre ou agent pastoral.

Les prélats catholiques avertissent que « Quiconque irait à l’encontre de l’interdiction légitime de son autorité peut être puni d’une juste peine, sans exclure la censure, tenant compte de ce que prescrit le droit ».