Affaires Foncières: Création de la commission Etienne TSHISEKEDI pour rendre justice aux plus faibles

Mis en ligne Lundi 25 mars 2019 - 13:26
Le Ministre intérimaire des Affaires Foncières Congolais

Les Ministères des Affaires Foncières a une nouvelle commission dénommée Etienne TSHISEKEDI. Elle a été créée depuis samedi 23 mars  2019, avec comme mission de répertorier tous les cas où certains citoyens ont été déguerpis ou privé de leurs parcelles en RDC. Ce, afin de les remettre dans leurs droits.

Pour le Ministre intérimaire des Affaires foncières, Emmanuel ILUNGA NGOIE, cette commission qui rentre dans un premier temps dans le cadre des premiers 100 jours du Chef de l’Etat, doit donner un signal fort dans la lutte pour la justice sociale.

« Les assujettis de différentes circonscriptions foncières du pays générale, et celle  de la capitale en particulier, à introduire leurs dossiers à ladite commission, afin que justice  soit faite, conformément aux lois en vigueur », a-t-il demandé.

La même source a expliqué la raison de la dénomination de cette commission. « Le faire vivre, le faire exister, c’est trouver des mécanismes à travers lesquels son combat se poursuit. Pour que les gens se reconnaissent à jamais en lui, c’est faire justice à la société et aussi lui rendre hommage», a ajouté le Ministre Emmanuel ILUNGA.

Il estime que l’Etat devra défendre les faibles. C’est ainsi qu’il a invité les victimes à se signaler à l’Etat, afin qu’elles aient gain de cause.

« Je ne dirai même pas la justice du plus fort, je pense que c’est l’arbitraire. Certains, se croyant tout-puissants, parce qu’ils sont riches, ils ont beaucoup d’argent, soit parce qu’ils ont une position sociale très élevée, et ils se sont permis d’abuser de leur pouvoir, c’est l’abus de pouvoir », a déclaré le Ministre intérimaire des Affaires foncières.

Pour le spécialiste en contentieux fonciers au Secrétariat général des Affaires Foncières, Roger KABWE, le travail de cette commission permettra également à l’Etat Congolais de démanteler le réseau des mafieux. La mafia foncière caractérisée par la falsification des  titres fonciers, la superposition des numéros cadastraux et le coulage des recettes dues au trésor public.

Parmi ces mafieux, on retrouve des géomètres, des conservateurs des titres immobiliers, des cadres de la justice, spécialisés dans l’identification et la vente des immeubles et des concessions dites biens sans maitres, a-t-il cité.