RDC: KASONGA TSHILUNDE déchu de l’UNPC pour mégestion

Mis en ligne Mardi 11 juin 2019 - 11:41
Kasonga Tshilunde

Le Président de l’Union Nationale de la Presse Congolaise, (UNPC), KASONGA TSHILUNDE est démis de ses fonctions dans cette institution et de la presse pour mauvaise gestion des fonds alloués à cette structure de presse.

Selon la décision rendue par le tribunal des pairs de l’UNPC, KASONGA TSHILUNDE a violé gravement les statuts de l’Union en ces articles 29, 32 et 33 qui réglementent la gestion financière de l’Union, en ce que les actes financiers sont conjointement signés par le trésorier général, le président de l’UNPC et le secrétaire général.

« Au lieu de cette procédure, le président de l’UNPC a instauré sans l’aval du congrès, seul habilité à modifier les statuts, le manuel des procédures comptables, non prévu par les statuts, dans lequel, il écarte des actes financiers, les signatures du secrétaire général et de la trésorerie générale en se positionnant seul signataire, tel un ordonnateur tout puissant des dépenses, pourtant, dans une association(…) », ajoute la décision du tribunal des pairs de l’UNPC.

Suite à ces accusations, la commission de discipline d'Éthique professionnelle, se basant sur sa compétence exclusive lui attribuée par l’article 49 des statuts de l’Union Nationale de la Presse du Congo, décide la radiation de monsieur KASONGA TSHILUNDE Joseph Boucard de la profession de journaliste en RDC. Par cette radiation, il perd ipso facto, au regard de l’article 11 des statuts de l’Union, sa fonction de président du comité directeur faisant de lui, président de l’UNPC.

KASONGA TSHILUNDE est à la tête de l’UNPC depuis 2014, après l’élection d’un nouveau comité. Il a remplacé KABEYA PINDI PASI qui a également été déchu, à l’époque,  de l’UNPC pour mégestion.