RDC: L’avocat de KASONGA TSHILUNDE annonce une poursuite judiciaire contre les juges du tribunal des pairs

Mis en ligne Mardi 11 juin 2019 - 16:02
Kasonga Tshilunde

L’avocat de KASONGA TSHILUNDE compte poursuivre en justice les juges de la Commission de discipline et d'Éthique professionnelle, tribunal des pairs de l’Union Nationale de la presse congolaise.

Cette poursuite judiciaire vient en réaction à la décision prise lundi 10 juin 2019, de radier le Président UNPC de ses fonctions et de la presse pour usage des faux et pour mauvaise gestion des fonds alloués au fonctionnement de la corporation.

Cependant, Maitre NGALAMULUME a condamné les irrégularités qui ont entaché la procédure  contre son client. Car les accusations dont il fait objet, sont extraprofessionnelles. 

« Il lui est reproché des faits sui n’ont rien avoir avec l’éthique, ni la déontologie mais plutôt avec la gestion. Or nous savons qu’à l’UNPC il y a un organe chargé de l’audit et du contrôle de la gestion au quotidien de ses mandataires, c’est le collège des commissaires au compte. Celui-ci, après audit, dès qu’il dégage des responsabilités d’un cas patent de mégestion, transmet à la commission des disciplines des dossiers pour disposition. C’est-à-dire qu’il y a une condition préalable qui est la saisie du collège des commissaires au compte », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter: « Mais dans le cas présent, il n’existe aucun élément en rapport avec la position du collège des commissaires au compte, il n’y a ni rapport, ni plainte préalable en rapport avec ça. Alors la commission des disciplines, a elle-même, violé les lois et les droits de mon client. Nous contestons ses mesures ».

La même source a également annoncé une plainte contre les juges de l’instance disciplinaire de l’UNPC pour violation des lois. « Vu que ce sera les mêmes juges qui vont encore statuer sur la voie du recours, j’ai également prévu une plainte contre ces juges-là pour abus des droits. Tous ces juges doivent être entendus pour cette dérive », a-t-il fait savoir.

KASONGA TSHILUNDE est accusé d’avoir abusé de ses prérogatives en tant que Président de l’UNPC, en se livrant à une mauvaise gestion des fonds alloués à la structure.

Président de l’UNPC depuis 2014, KASONGA TSHILUNDE avait remplacé KABEYA PINDI PASI qui a été, à cette époque, déchu de cette corporation des journalistes pour mégestion.