Lutte contre Ebola : le dispositif sanitaire renforcé à la frontière de Kavimvira

Mis en ligne Mercredi 21 août 2019 - 17:37
e

Alors que la maladie à virus Ebola touche la province du Sud-Kivu, le trafic au poste frontière de Kavimvira est passé de 800 à 1300 traversées par jour, selon des chiffres de la Direction Générale des Migrations (DGM).

Face à ce flux, le dispositif de lavage de mains a été renforcé ce poste-frontière pour les chauffeurs des véhicules comme pour les passagers. Au delà de ce dispositif, le chef de poste des services d’hygiène, Jonas Mafresi, aux frontières souhaite l’installation des caméras thermiques. « Nous avons besoin d’une caméra thermique, des dispositifs qui sont bien adaptés. Nous avons un problème d’eau de lavage de mains de la part de la REGIDESO pour pouvoir bien mener cette activité. Et le vaccin n’est pas encore disponible à Kavimvira pour le personnel du poste d’hygiène aux frontières, de la DGM, de la police et de l'armée ».

l’augmentation du flux migratoire dans cette à ce poste est dû au fait que les voyageurs en provenance du territoire congolais de Mwenga, qui ont connu des difficultés récemment pour se rendre sur le sol rwandais, ont pris la direction de la frontière congolo-burundaise de Kavimvira vers Gatumba.