Sud-Kivu: Les populations quittent certains villages après le meurtre d’un leader communautaire

Mis en ligne Samedi 14 septembre 2019 - 12:35
Un village à Fizi

Les populations des communautés Babembe, Banyindu, Bashi et Bafiliiru quittent certains villages dans les hauts plateaux des territoires de Fizi et Mwenga. Cette situation s’explique par le meurtre ce jeudi 12 Septembre du président de l’une des communautés locales en conflits. 

Nalibwini Muninga, ce chef de la localité d’Ibumba avait été retrouvé mort au village de Ruhemba à proximité de Minembwe-centre. Il a été tué par une milice en rentrant chez lui alors qu’il revenait d’une réunion intercommunautaire affirment les sources locales à la radio Okapi.

Il avait participé à plusieurs réunions de pacification et de réconciliation sur la crise de Minembwe et Itombwe. Ce leader local était réputé comme un artisan de la paix.